L'itw d'Hélène - Personal shopper à Beverly Hills


Hélène est une amie de ma soeur qui s'est expatriée aux States depuis plusieurs années, je suis son parcours et sa nouvelle vie depuis son départ. Pétillante, dynamique et prête à tout pour vivre le rêve américain avec sa jolie famille, je la laisse se présenter et vous dévoiler de son parcours atypique et passionnant.

"Une photo de moi prise pour mon marketing"
1) Bonjour Hélène, est-ce que tu peux te présenter en quelques lignes ?
Bonjour!
je m'appelle Hélène,donc.
J'ai 37 ans et je vis a L.A. depuis 3 ans et demi avec mon mari Jb, qui est Directeur de la Clientele Internationale dans l'agence immobilière Barnes de Beverly Hills, et mon fils Chazz, qui a 9 ans et est en 4th Grade, l'équivalent du CM1 dans le système scolaire américain.

2) Tu habites aux States et si je ne dis pas de bêtises je crois que depuis peu tu habites Beverly hills ? Alors du rêve à la réalité qu’est-ce que tu en penses ? 
Oui c'est bien ça !
Je vis depuis 4 mois au coeur de la mythique Beverly Hills et...c'est plutôt très sympa, je dois dire.
La vie à BH est paradoxalement beaucoup plus "à l'européenne" qu'ailleurs a L.A., puisqu'on peut quasiment tout y faire a pied et que ca pullule de petites boutiques sympas et de restaurants et cafés (alors qu'à beaucoup d'autres endroits dans L.A., c'est voiture obligatoire et magasins et restaurants de chaines).
Il y a d'ailleurs une très grosse communauté française à L.A. en général mais à Beverly Hills en particulier !
Je rencontre chaque semaine de nouvelles familles françaises en allant chercher Chazz a l'école (a pied!).

Le BH sign
3) Tu es venue en famille pour suivre ton mari, est-ce qu’actuellement tu travailles et si oui tu peux nous en dire plus ?
Exact. En arrivant, j'ai travaillé aux cotés de cousins de Jb qui souhaitaient ouvrir leur premiere boutique de "resale" ici a L.A.
Ca tombait bien, car le "resale", c'était ce que je faisais déjà en France, à Metz, avant de bouger aux U.S.
Ici, c'est extrêmement populaire : il s'agit de la revente de vêtements, ce qu'on appellerait "friperie" ou "seconde main" en France, sauf qu'ici ça va du vintage au très haut de gamme et que c'est très répandu.
(Des chaines comme Crossroads Trading ou Wasteland font ca très bien ici, mais ce sont surtout les petites boutiques locales qui perpétuent surtout le système).
Tu y vas pour acheter, vendre et ou échanger des vêtements, chaussures et accessoires en très bon état ou neuf, a des prix hallucinants.
Bref.
Je les ai aidé a ouvrir cette première boutique, tout en étant leur Director of Consignment (le consignment, c'est le "depot vente" ) et acheteuse.
En parallèle, lentement mais surement, j'ai remis sur pied mon activité messine : le vide dressing, agrémenté de personal shopping et réorganisation de dressing;
Tout ce qui touche a la garde robe, en fait, d'ou le nom de ma compagnie, The Wardrobe Experience.
Habitant maintenant trop loin de la boutique (L.A. est IMMENSE !), je me focus à nouveau plus sur mon activité perso maintenant.

4) Qu’est-ce qui t’a donné envie de bosser dans la mode ? une passion ?
J'ai toujours été passionnée par la mode.
Ou plutôt...par les vêtements : le pouvoir qu'ils ont de transformer ton image et de raconter une histoire, la beauté de certains matériaux et tissus...
Elevée en grande partie par ma grand-mère, qui à aujourd'hui 84 ans ne sort pas de chez elle sans son make up et un look impeccable, j'ai très jeune commencé a farfouiller dans son placard...et à adorer ça!
"Une robe Stefanel que j'ai vendu...Même si j'avais bien envie de la garder pour moi "
5) Si tu étais resté en France tu aurais tenté l’expérience aussi ou tu trouves que c’est plus simple ici ?
Comme je le disais, je faisais déjà cette activité de vide dressing mes 5 dernières années en France.
La différence, c'est qu'ici, les gens sont DEMANDEURS de service, et font confiance aux professionnels : quand ils ont un problème ou un besoin, ils cherchent un expert. Et lui font confiance!
C'est assez différent de la France, où, je trouve, tout le monde sait un peu tout faire et préfère se débrouiller seul...
C'est beaucoup plus agréable pour moi ici du coup, car une fois que le contact est établi, la cliente va me faire confiance et vraiment apprécier mon expertise.

6) Une personal shopper c’est pour quel public ? Surtout féminin ou tu as affaire aussi à des hommes ?
N'importe qui avec une envie ou besoin d'être mieux habillé, plus adapté a un certain environnement ou évènement, ou qui n'a simplement pas le temps ou l'envie de shopper.
Je travaille en général beaucoup avec des femmes, parce que je connais mieux les tendances et le marché féminin, mais je suis open a des missions pour des hommes.
J'en ai fait quelques-unes cette année, et ça m'a motivé a m'instruire plus sur la mode homme aussi, du coup je lis GQ, Esquire et d'autres parutions aussi.

7) Fais-nous rêver, ta journée type se passe comment ?
C'est très variable !
Si je n'ai pas de mission, je passe BEAUCOUP de temps a mon ordinateur : je développe actuellement mon blog, et peaufine ma presence sur les réseaux sociaux, qui sont une excellente plateforme pour rencontrer de nouveaux clients, et plus encore, leur montrer ce que je fais et les inviter dans mon univers.
Je continue également mon activité première, que j'adore, le vide dressing, donc je passe généralement plusieurs heures par semaines a rechercher et mettre en ligne les articles à vendre pour mes clientes (j'ai en ce moment du Prada et du Burberry en vente sur Ebay et ca part super bien, donc je passe aussi du temps a preparer de jolis colis !).
Sinon, je rencontre des clients et là chaque mission est différente : ca peut être quelques heures de shopping ensemble, une journée a moi seule puis une présentation au client, ou de quelques heures a plusieurs jours chez un client a remanier, trier, agencer son dressing.
Le temps "libre", je le passe principalement sur les blogs mode et a lire des magazines (y a pire, je sais !), pour me tenir informée des tendances.
Le weekend, c'est shopping obligatoire !
Faut bien rester au contact du produit, hein ;)
Et, plus sérieusement savoir où trouver quoi, connaitre les bonnes addresses, ...
" Jb et moi mythique Diner en Blanc qui a eu lieu pour la 1ère fois a L.A. en 2013, sur le non moins mythique Rodeo Drive, a Beverly Hills"
8) Une piste pour les nouvelles tendances de l’année à venir ?
Un conseil, plutôt : apprenez à connaitre ce qui vous va, trouvez votre style propre.
J'adore le fait que depuis quelques années, les tendances sont un peu moins importantes et imposées, et
laissent la place...Au style.
Selfies "look of the Day"
9) Si tu étais une pièce de vêtement tu serais laquelle et pourquoi ?  
Probablement un accessoire, un sac a main ou une paire de talons vertigineux.
Ou alors un manteau !
Dans les deux cas, une pièce qui permet de transformer et personnaliser un look sobrissime, jeans-tshirt ou LBD, en une tenue chic et originale.
Tout moi !
10) Des projets pour 2015 ?
Comme je le disais, peaufiner et entretenir mon blog et mes réseaux sociaux.
"Networker" beaucoup plus : c'est l'activité de prédilection ici : rencontrer le plus de monde possible afin de se faire connaitre et de partager les services de chacun (encore une fois, y a pire comme to do list professionnelle!).
De plus, j'ai eu très récemment l'opportunité de travailler au remodelage du dressing d'un couple de célébrités (hihi ! bienvenue a L.A. !);
Ces clients m'ont été présentés par une agence de placements de services de Luxe avec laquelle je collabore et cette agence souhaite proposer mes services à d'autres clients très haut de gamme des le début 2015, donc ca devrait démarrer très fort...





Merci beaucoup à Hélène d'avoir répondu à mes questions, si vous souhaitez la suivre, pas de souci, plusieurs possibilités :


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

De l'autre côté

l'art de souffrir en silence